Le Site d'un Ange nommé Izual

Le Calendrier Gregorien

Le calendrier grégorien est un calendrier solaire conçu à la fin du xvie siècle pour corriger la dérive séculaire du calendrier julien alors en usage. Il porte le nom de son instigateur, le pape Grégoire XIII. Adopté à partir de 1582 dans les États catholiques, puis dans les pays protestants, son usage s'est progressivement étendu à l'ensemble du monde au début du xxe siècle. Le calendrier grégorien s'est imposé dans la majeure partie du monde pour les usages civils ; de nombreux autres calendriers sont utilisés pour les usages religieux ou traditionnels.
Le calendrier julien établi par l'astronome Sosigène insérait une journée bissextile tous les 4 ans, et attribuait donc à l’année une durée moyenne de 365,25 jours. Or, l'année tropique moyenne dure 365,2421898 jours (soit environ 365 jours 5 h 48 min 45,198 s).
Ceci induisait un décalage d’environ 8 jours par millénaire par rapport au temps vrai, qui était déjà perceptible lors du premier concile de Nicée, en 325, lorsqu'on y arrêta la règle de calcul de la date de Pâques. L'équinoxe de printemps tombait alors le 21 mars au lieu du 25 mars, référence initiale du calendrier julien, mais ce fut imputé à une erreur de calcul de Sosigène.
Ce décalage avait pour effet que l'équinoxe de printemps légal glissait progressivement en s'éloignant de l'équinoxe de printemps réel, et que ce dernier « remontait » donc lentement dans le calendrier, pour se situer aux alentours du 10 mars (julien) au XVIe siècle. La date de Pâques, fixée par les règles du comput au dimanche suivant la première pleine lune de printemps en fonction de cet équinoxe théorique (21 mars), dérivait lentement vers l'été, et avec elle tout le calendrier liturgique.

Le calendrier grégorien reste un calendrier solaire se basant non sur la révolution de la Terre autour du Soleil (hypothèse non validée à l'époque), mais sur le retour au point vernal du Soleil chaque printemps, permettant le calcul du début de l'année quelques jours après le solstice d'hiver, en 365,2421898 jours de 24 heures. Le calendrier grégorien donne un temps moyen de l'année de 365,2425 jours. Pour assurer un nombre entier de jours à l'année, on y ajoute tous les 4 ans (années dont le millésime est divisible par 4) un jour intercalaire, le 29 février (voir année bissextile), à l'exception des années séculaires qui ne sont bissextiles que si leur millésime est divisible par 400.
En appliquant cette règle, on arrive à une année de 365,2425 jours au lieu de 365,2421898 jours soit un excès de 1 jour en 3 223 ans, ou 26,8 secondes par an. Il a été proposé d'amender la règle pour considérer les années multiples de 4 000 comme normales. Mais du fait du raccourcissement de l'année tropique évalué à 0,5 s par siècle et de l'allongement du jour de 1,64 milliseconde par siècle, il est illusoire d'arriver à ce niveau de précision, les incertitudes sur la durée de l'année sur 10 000 ans étant du même ordre de grandeur.

Nous avons donc 12 mois, Janvier, Février, Mars, Avril, Mai, Juin, Juillet, Août, Septembre, Octobre, Novembre et Décembre, mais quels sont leurs significations pourquoi les a t'on appelé de la sorte et il y a t'il un message la dessous a comprendre ?