Le Site d'un Ange nommé Izual

Regard vide et froid
Chacune d'entre elles cohabitent
Mais personne ne les voient
Et personne ne les citent

Oublié d'un monde qui était le leur
Histoire, souvenir sont là pour les faire revivre
Mais personne n'ouvre ces livres
Ils disparaissent comme fânent les fleurs

Silence d'une histoire
Silence des souvenirs
Silence d'un désespoir
De ne jamais les voir revenir

Ame, repose en paix
Silence d'un monde inconnu
Ceux qui t'aime t'oublieront jamais, auront du respect
Et te remercieront d'avoir vécu

Mort, ils éxistent toujours
Dans nos cœurs, ils éxistent
Même morte, je lui donne mon amour
Silence d'une âme triste

Partager sur Facebook